flamanville



  1. N’ième retard de l’EPR : le nucléaire en décrépitude, Vite changeons de modèle énergétique !

    EDF annonce un n’ième retard de l’EPR de Flamanville. Son demarrage n’interviendra donc pas avant 2017 mais on savait déjà que l’entrée en service prévue en 2016 ne serait qu’une mise à l’essai. A lui seul, ce chantier qui a déjà plus de six ans de retard et triplé son devis de départ, est un révélateur de la dérive d’une filière en déclin. Derrière la vitrine affichée d’un soi-disant savoir-faire à exporter (http://bassenormandie.eelv.fr/2014/10/15/salon-du-nucleaire-la-france-sobstine-a-promouvoir-une-industrie-en-declin/), l’industrie nucléaire française dévoile aujourd’hui une façade en pleine décrépitude. Non seulement, Areva s’avère dans l’incapacité de livrer les pièces attendues par l’EPR mais se retrouve aussi engluée dans un bourbier financier. …

    Lire la suite
  2. L’EPR, révélateur des négligences d’EDF

    Déjà plus de 4 ans de retard, un surcoût d’au moins 5,2 milliards d’euros, deux accidents du travail mortels, des dysfonctionnements à répétition, de graves infractions au code du travail… et ça continue ! Après avoir révélé que le ministère du Travail a dû intervenir face à la mise en danger des ouvriers sur le chantier de l’EPR à Flamanville, Mediapart a confirmé hier qu’EDF était alertée depuis début 2013 du problème de non-conformité du matériel de levage utilisé pour le déplacement des pièces composant son réacteur. …

    Lire la suite
  3. Selon EDF, le retard de l’EPR de Flamanville sera respecté en temps et en heure !

    Chantier terminé à temps, maîtrise de l’ouvrage et budget tenu : encore une opération de communication d’EDF orchestrée cette fois par son directeur de la production, Hervé Machenaud. Jeudi 17 janvier, il assurait que le calendrier et le coût de la centrale nucléaire seraient maîtrisés dans les retards impartis. EDF nous promet que tout va très bien, que le chantier ne sera pas en retard sur le retard prévu. EDF se satisfait d’un surcoût de 5,2 milliards d’euros faisant grimper la facture à 8,5 milliards d’euros soit une hausse de près de 300 %  et d’une mise en service en 2016 au lieu de 2012 avec 4 ans de retard. …

    Lire la suite
  4. Fuite radioactive à la centrale de Flamanville, le nucléaire sûr n’existe pas !

    Une fuite radioactive a été déclarée à Flamanville le 24 octobre à 23h45. Cette fuite a été complètement stoppée à 5 heures du matin selon l’ASN. Cet accident est classé pour le moment niveau 1 sur l’échelle INES qui mesure la gravité des accidents nucléaires de 0 à 7. La fuite est survenue sur une ligne auxiliaire du circuit primaire du réacteur n° 1 lors de la remise en pression de cette ligne. Le réacteur était en phase final de redémarrage après une phase de maintenance et de rechargement de combustible depuis juillet 2012. …

    Lire la suite
  5. EPR de Flamanville, est-ce bien raisonnable ?

    Le chantier de l’EPR de Flamanville fait à nouveau la une. Le géant français de l’électricité, EDF, est contraint d’interrompre le bétonnage d’un réacteur du chantier de l’EPR de Flamanville en raison de défauts sur des consoles ou supports métalliques dans l’enceinte du réacteur destinés à soutenir un futur pont de manutention. …

    Lire la suite